Livrévou, la librairie faite pour vous

Une ville de Talents Dossier Lecture

27 février 2024 4 min

Depuis un an, une librairie s’est ouverte à Anglet. Cette première librairie indépendante de la commune connait un franc succès.

Livrévou : le nom de cette librairie, qui s’est installée en plein été sur Anglet, semble délivrer un message. Livrez-vous et Carole Laulhère vous proposera un éventail de livres qu’il ne vous restera plus qu’à savourer. Tel est l’état d’esprit de cette jeune femme, économiste de formation et qui a choisi les livres comme reconversion. Carole a toujours aimé lire et sa famille l’a toujours conduite vers les livres. La néo libraire apprécie de prodiguer des conseils de lecture mais ne s’impose pas : « cela vient au fil de la conversation. Les clients me questionnent, j’essaie toujours de leur trouver un ouvrage en fonction de leurs goûts. Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est sortir des sentiers battus, des best-sellers qui font la Une des journaux. Je les guide vers des auteurs peu connus ou vers de petites maisons d’édition qui me tiennent à cœur », raconte Carole.

Un projet très ciblé

Son nouveau projet professionnel est précis et réfléchi. Avant sa concrétisation en août 2022, Carole y songe depuis 10 ans. Elle veut une librairie de quartier et généraliste. Un espace spacieux avec un accès de stationnement facile. Très déterminée, cette fille et petite-fille de commerçants, désire s’implanter dans une ville dynamique qui propose une offre culturelle intéressante et à l’année : « L’un de mes souhaits était également de m’intégrer dans la vie économique et culturelle locales ». Anglet coche toutes les cases.

Des clients séduits

Sa librairie, Carole Laulhère la conçoit avant tout pour les Angloys. A l’entrée de la boutique, les nouveautés sont exposées ainsi que les coups de cœur de la libraire. Les clients ont rapidement poussé la porte. « Les gens sont ravis d’avoir enfin une librairie, facilement accessible et dans leur ville. Je suis partie d’une clientèle de quartier, familiale et de retraités. Les commerces et le cabinet médical à proximité m’ont apporté une certaine clientèle et le bouche à oreille a également bien fonctionné. », constate la gérante de Livrévou. D’ailleurs après six mois d’existence, et plus de 7 000 références, le pari semble réussi. La première librairie d’Anglet a conquis de nombreux lecteurs, en majorité des Angloys. « Ma clientèle est constitué de 90 % d’Angloys. Le taux de fidélisation est important. », souligne, ravie, Carole Laulhère. La jeune libraire possède aujourd’hui un fichier de 650 clients.

Des rendez-vous proposés

La fidélisation de sa clientèle, Carole Laulhère la doit sans doit à son dynamisme. Une fois par mois, elle diffuse un conseil de lecture sur les pages Facebook et Instagram de la librairie. Elle met aussi en place des ateliers et des animations : « J’en avais l’envie depuis le départ, mais la mise en place se fait petit à petit J’ai proposé un moment de lecture pour les petits et un rendez-vous littéraire pour les adultes. Le premier atelier a beaucoup plu. Désormais, je souhaite inscrire des rendez-vous récurrents ». Un club de lecture avec six ou sept adolescentes se réunit un vendredi par mois. Des moments de lecture pour les plus jeunes se déroulent un samedi par mois. Toujours tournée vers la culture et avec l’envie de créer des rencontres et de mêler les savoirs, Carole Laulhère accueille des personnalités en lien avec les livres et invite des artistes à exposer leurs œuvres. Après Kendo, artiste graffeur et calligraphe, Grégoire Dupuis présentera ses photographies à partir du mois de mars.

Des partenariats avec la bibliothèque et la scène nationale

Carole Laulhère, qui entend s’intégrer pleinement dans la vie culturelle et économique de la ville, a obtenu un partenariat avec la bibliothèque Quintaou et avec la Scène nationale du sud Aquitaine. Lorsque des spectacles sont joués au théâtre Quintaou, Carole s’installe dans le hall et propose des livres ou des textes en rapport avec le sujet du spectacle. « J’aime travailler en collaboration et c’est aussi une façon de faire connaître Livrévou ».

par Alexandra Partager

Etiquettes :